top of page

Le billet du Recteur (n°7) - "L’identité Française : les musulmans, élément indissociable de la Nation"



Dans le débat complexe et souvent épineux entourant l’existence des musulmans dans la nation française, il est impératif de reconnaître la profondeur de leur attachement à leur patrie. Cette adhésion ne relève pas simplement d'une forme de citoyenneté « de papier », mais plutôt d'un engagement pleinement ancré dans l'histoire et les valeurs de la France. Au fil des décennies, les musulmans ont été des acteurs incontournables de la construction d'une société française moderne, équilibrée et prospère.


Leur implication dans tous les aspects de la vie nationale est manifeste. Que ce soit sur le plan social, où ils participent activement à la tissure sociale en contribuant à la diversité et à la richesse des échanges interculturels, ou sur le plan politique, où certains se sont élevés aux plus hautes fonctions de l'État, les musulmans ont démontré leur attachement indéfectible à la République et à ses idéaux de liberté, d'égalité et de fraternité.


Sur le plan économique, leur contribution est tout aussi remarquable. Ils sont nombreux à s'investir dans le tissu entrepreneurial français, créant ainsi des emplois et participant activement à la croissance économique du pays. Leur dynamisme et leur esprit d'initiative sont des atouts indéniables pour la prospérité de la nation.


Enfin, sur le plan culturel, les musulmans ont enrichi le patrimoine français de leur héritage culturel et artistique. Leur contribution à la diversité culturelle de la France est une source d'enrichissement et de vitalité pour la société dans son ensemble.


Ainsi, loin d'être des étrangers ou des éléments marginaux, les musulmans font pleinement partie intégrante de la nation française. Leur intégration profonde et leur engagement sans faille dans tous les aspects de la vie nationale sont le reflet d'une adhésion sincère aux valeurs fondamentales de la République française.


L'ancrage des musulmans dans la nation française s'étend bien au-delà d'une simple adhésion administrative : il sculpte leur identité individuelle de manière inévitable. En absorbant les héritages historiques et les récits collectifs de la France, ils ont non seulement adopté, mais également intériorisé sans réserve sa culture, ses traditions, sa langue et ses valeurs. La langue française, véritable pilier de communication, vient renforcer ce sentiment d'appartenance en tissant des liens profonds entre les individus et leur patrie.


Dans un souci perpétuel de favoriser l'entente et la tolérance, les musulmans ont constamment œuvré à promouvoir le dialogue interreligieux. Au sein des mosquées, par exemple, leurs efforts se traduisent par l'organisation de rencontres interreligieuses et interculturelles ouvertes à tous – des plateformes où  convergent diverses perspectives dans un esprit de coopération et de solidarité. Cette démarche proactive témoigne de leur volonté sincère de bâtir des ponts entre les différentes communautés, renforçant ainsi les liens sociaux au sein de la société française.


Cependant, malgré cet attachement fort et ces initiatives constructives, une minorité de musulmans se trouve encore marginalisée et discriminée, alimentant ainsi un débat stérile sur des questions complexes telles que la laïcité, l'intégration et l'identité nationale. Cette réalité est regrettable et souligne la nécessité impérieuse de reconnaître et de célébrer la diversité au sein de la société française. Promouvoir le respect mutuel, la tolérance et la cohésion sociale devient donc une priorité incontournable, indépendamment de l'origine ou de la religion des individus.


La nation française, dans toute sa splendeur, tire sa force de sa diversité foisonnante. Elle est le foyer de personnes aux origines, cultures et croyances multiples, parmi lesquelles les musulmans occupent une place prépondérante. En tant que citoyens français à part entière, ils contribuent de manière significative à la richesse et à la vitalité de la société française. Reconnaître cette réalité avec une objectivité éclairée ne représente pas seulement un geste symbolique, mais plutôt un pas décisif vers la consolidation des liens sociaux et l'apaisement des tensions qui peuvent émerger au sein de la communauté nationale. En célébrant et en valorisant cette diversité, la France s'affirme comme un exemple de pluralisme harmonieux, ouvrant la voie à un avenir où la coexistence pacifique et le respect mutuel sont les piliers fondamentaux d'une société unie et prospère.



À Paris, le 19 février 2024


Chems-eddine Hafiz

Recteur de la Grande Mosquée de Paris



 

TÉLÉCHARGER LE BILLET :




 

RETROUVEZ TOUS LES BILLETS DU RECTEUR SUR CETTE PAGE :



Commenti


bottom of page