top of page

Sabil al-Iman, éclats spirituels de la semaine (n°4) - La Charte de Médine : un éclat de tolérance inspiré par la sagesse prophétique



Que la paix, la miséricorde et les bénédictions d'Allah soient sur vous tous


La Charte de Médine, forgée par la plume de la sagesse prophétique du Messager d'Allah, Mohamed (prières et salut d’Allah sur lui), se dresse comme un jalon majeur dans l'évolution de la société musulmane. Élaborée à l'aube de l'année 622, au lendemain de la Hijra de La Mecque à Yathrib (Médine), elle représente une épopée juridique et éthique visant à cimenter les fondations d'une coexistence éclairée et tolérante.


Dans un monde contemporain où la société française est parfois ébranlée par des divisions et des tensions, cette charte historique revêt une pertinence singulière. Les musulmans, en premier lieu, sont interpellés à redécouvrir et à mettre en pratique ces nobles principes d'inclusion, de justice et de coopération. La Charte de Médine nous rappelle que l'islam exhorte à la compréhension mutuelle, au respect des différences et à la construction d'une société où tous peuvent cohabiter en harmonie..


Le préambule, imprégné d'une dévotion profonde, établit que ce document est un "kitab" du Prophète Mohammed (prières et salut d’Allah sur lui), visant à régir les relations entre les croyants, les musulmans de Quraysh, les habitants de Yathrib et ceux sous leur autorité. Une déclaration qui transcende le simple énoncé de lois pour établir une vision de communauté (omma) unie par des liens spirituels et sociaux.


L'âme de cette Charte réside dans sa conception de la responsabilité collective des neuf tribus constitutives, une fraternité où chaque entité, qu'elle soit Qurayshite ou Yathribienne, s'engage à défendre ses pairs. Ce pacte mutuel d'assistance devient le socle d'une société fondée sur la justice et l'équité, érigée sous l'ombre bienveillante du Prophète (prières et salut d’Allah sur lui).


Cependant, l'aspect le plus lumineux de cette charte réside dans son traitement des communautés juives de Médine. Les articles 24 à 46, façonnés par la plume sagace du Prophète, tissent un réseau d'accords détaillés, exprimant un désir manifeste de coopération, de respect mutuel et de protection partagée. À chaque mention des droits des Juifs, la formule pieuse "prières et salut d’Allah sur lui" est une affirmation de la miséricorde prophétique.


Les clauses définissent minutieusement les droits et les responsabilités de chaque tribu juive, insistant sur l'égalité et la non-discrimination. Un aspect poignant est l'engagement à partager les frais de guerre entre Musulmans et Juifs, symbolisant l'idéal de coexistence pacifique prôné par le Prophète.


La Charte de Médine s'élève comme un monument éclairé, transcendant les limites du temps. Elle incarne la vision d'un État fondé sur la justice, où le Prophète Mohammed, prières et salut d’Allah sur lui, assume le rôle de juge entre les tribus, instaurant un ordre basé sur la sagesse divine.


Le modèle de coexistence prôné par le Prophète émane d'une lumière qui brille à travers les siècles. Les clauses 12 à 23 magnifient l'impératif de justice, du respect des droits individuels et de la coopération mutuelle. Chaque individu, musulman ou juif, est assuré de la protection de ses droits fondamentaux, le Prophète, prières et salut d’Allah sur lui, veillant sur la justice comme gardien bienveillant.


La collaboration et les conseils mutuels sont célébrés, appelant les habitants de Médine à œuvrer ensemble pour le bien commun. La préservation de la patrie est proclamée, interdisant les conflits internes et prônant la protection commune contre toute agression extérieure.


En conclusion, la Charte de Médine demeure un testament éclatant de la vision prophétique en faveur d'une coexistence harmonieuse et de la tolérance. Ces principes transcendent les contingences temporelles pour offrir des leçons intemporelles sur la manière d'instaurer la justice, la fraternité et l'entente mutuelle dans les sociétés contemporaines diversifiées. En revisitant ces principes, nous sommes appelés à honorer cet héritage en quête de paix et de justice dans notre monde moderne, en priant pour que la miséricorde divine enveloppe le Prophète Mohammed (prières et salut d’Allah sur lui).


Bien qu'ancrée dans le VIIe siècle, la Charte demeure une lumière guide pour les défis contemporains. Elle rappelle que l'islam, par sa nature, appelle à l'unité et à la bienveillance envers tous. En embrassant ces principes, nous honorons l'esprit visionnaire du Prophète Mohammed (prières et salut d’Allah sur lui), et œuvrons collectivement pour un avenir où le vivre ensemble transcende les différences, réaffirmant ainsi l'essence même de l'islam. Que cette sagesse rayonne, inspire et guide chacun vers une société française fondée sur le respect mutuel, la tolérance et la paix.


 

À LIRE :

Sabil al-Iman, éclats spirituels de la semaine (n°3) - L'énigme du libre arbitre en Islam : un voyage à travers les écrits des érudits


Comments


bottom of page