top of page

Notre mosquée (n°3) : la salle de prière



« Le mihrab est la position la plus élevée et la plus honorable et la plus honorable » (Ibn al-Athir).

  

La prière dans la mosquée

 

Le terme "mosquée" (en arabe "mesjid", "مسجد") porte une signification à la fois linguistique et terminologique.


Linguistiquement, le mot "مسجد" dérive de la racine arabe "سَجَدَ" ("sajada"), exprimant la prosternation ou l'humilité envers Allah. Ainsi, le mot "مسجد" est intrinsèquement lié au concept de soumission et de dévotion envers Allah.


Du point de vue terminologique, une mosquée est un lieu de culte dans l'islam, où les fidèles se rassemblent pour accomplir leurs rites quotidiens. Jouant un rôle central dans la vie spirituelle des musulmans, la mosquée sert de lieu de rencontre pour les prières collectives, les récitations du Coran, les prêches et d'autres activités religieuses.


Allah les a honorées en les attribuant à Lui-même, déclarant : « Les mosquées sont consacrées à Allah, donc n'invoquez personne avec Allah. » (sourate Al-Jinn, verset 18). Il les a également dédiées à Son culte exclusif, en invoquant Son nom en elles, précisant : « Dans des maisons qu'Allah a permis d'élever et où Son nom est invoqué ; Il y est glorifié matin et soir. » (sourate An-Nur, verset 36).


Une mosquée peut comprendre une seule ou plusieurs salles de prière, et d’autres espaces. La salle qui abrite le mihrab (l’alcôve orientant la prière) et le minbar (la chaire du prêche) demeure la salle de prière principale.


La salle de prière est l'espace réservé exclusivement à Allah, aménagé pour les cinq prières quotidiennes. Elle sort de la propriété de son fondateur dès qu'elle est consacrée, et il est interdit de la vendre ou de la traiter autrement. 


Dans un sens plus global, cela se réfère aux raisons pour lesquelles notre communauté de foi a été désignée par Allah. Il a sanctifié et purifié toute la terre, offrant ainsi aux musulmans la possibilité de prier où qu’il soient, sauf dans des lieux interdits tels que les abris des chameaux, les cimetières, les bains et les endroits souillés ou impurs.

 


La salle de prière de la Grande Mosquée de Paris

 

La Grande Mosquée de Paris incarne à la fois la signification particulière et générale d’une mosquée. 


D’un point de vue spécifique, elle comprend une salle de prière principale et une autre, récente, dédiée aux femmes, suivant les règles et les étiquettes que nous aborderons ci-après. D’un regard plus global, elle comprend plusieurs espaces, tels qu'un patio central, des couloirs, une salle de conférence et trois jardins aménagés avec des tapis pour les prières collectives les vendredis et les jours de fêtes religieuses, en raison de la limitation des places dans la salle principale.


On accède à la salle de prière par des portes finement sculptées pour laisser passer une lumière discrète. Les fidèles viennent y prier ou lire le Coran sous un dôme en bois ouvragé et un grand lustre suspendu, de cuivre et de fer, pesant environ une tonne. Les prières sont accomplies en direction de La Mecque, dont l’orientation est symboliquement donnée par le mihrab. À côté, le minbar, offert par le Roi d’Égypte Fouad Ier en 1929, est la chaire depuis laquelle l’imam adresse son prêche lors de la grande prière collective du vendredi.





Certaines règles 


Les mosquées tiennent une place significative dans l’esprit des musulmans et des non-musulmans, symbolisant la sacralité et le respect entourant ces lieux. Pour y accéder, certaines règles et coutumes existent :

  • La nécessité de couvrir les parties intimes, de porter des vêtements propres et parfumés, et d’enlever les chaussures à l’entrée. Il est également recommandé d'éviter des aliments à odeur forte, tels que l'ail, l'oignon ou le persil, comme indiqué par le Prophète (que la paix soit sur lui).

  • Entrer avec le pied droit et sortir avec le pied gauche, réciter l’invocation de l’entrée et de sortie de la mosquée.

  • Accomplir deux unités de prière de salutation à la mosquée avant de s'asseoir, conformément à la recommandation du Prophète (que la paix soit sur lui) : « Lorsque l'un de vous entre à la mosquée, qu'il prie deux unités de prière avant de s'asseoir. »

  • Lire le Coran, faire des invocations, des prières surérogatoires, réconcilier les relations interpersonnels, écouter les prêches de l'imam, et éviter de parler à haute voix ou de bavarder pour ne pas déranger les autres. 

  • Se lever pour la prière collective dès l'annonce du début de la prière (al-iqama) ou à la vue de l'imam qui entre, tout en respectant les règles d'alignement des rangées.

  • Préserver la mosquée en évitant d'y acheter et vendre, et en évitant de causer du tort. Il est également crucial de maintenir la pureté du lieu en évitant la présence de femmes menstruées ou d'individus en état d'impureté majeure, avec la possibilité de leur passage en cas de nécessité.

 

Ces règles et coutumes contribuent à conférer à la salle de prière (à la mosquée), une aura de sacralité et de respect.



 

À LIRE :

Commentaires


bottom of page