top of page

Récits célestes (n°5) - Nadjma : une signification céleste dans la tradition Arabe et Musulmane



“Par l'étoile à son déclin Votre compagnon

ne s’est pas égaré et n’a pas été induit en erreur

et il ne prononce rien sous l’effet de la passion

ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée.”


Sourate An-Najm, versets 1 à 4


Dans le Noble Coran, l’étoile est mentionnée treize fois, neuf fois au pluriel (les étoiles ou noudjoum) et quatre fois au singulier (étoile ou najm). Elle est évoquée en tant que guide pour s’orienter dans les directions et dans le temps, ou en décrivant certaines de ses caractéristiques et ses mouvements tels que la chute d’en haut ou l’embrassement, ou encore en soulignant comment Allah abaisse les étoiles pour l’humanité. Les érudits et les imams peuvent nous fournir une explication complète des versets, notamment du serment par le nom du « Najm » étoile dans deux sourates différentes : la sourate An-Najm et la sourate Al-Waqi’a.


Bien que les fondements de l'islam reposent sur le Coran et la Sunna, la vie des musulmans s’est enrichie par une esthétique humaine qui orne leur quotidien. Que ce soit à travers leurs pratiques religieuses ou leur mode de vie, ils trouvent du plaisir dans la beauté qui les entoure. Parfois inspirée par la nature, parfois héritée ou transmise par l'histoire, cette appréciation est scrutée par les érudits pour discerner ce qui estlicite ou non.


Le symbolisme ancestral des étoiles


Nadjma, Noudjoum, Nadjm, ce sont des noms que les parents attribuent à leurs enfants, symbole de beauté et de réussite choisis avec soin dans l’espoir qu’ils incarnent ces qualités dans leur vie future. Ces noms, chargés de sens et de promesses, évoquent la grandeur et l’éclat tout comme les étoiles illuminent et embellissent le ciel nocturne.


Au-delà de leur aspect esthétique, les étoiles portent en elles une signification profonde, héritée de la culture arabe et musulmane. Elles représentent souvent l’éclairante, la protection et la destinée. Les étoiles guident dans l'obscurité et sont perçues comme des points de repère dans un monde souvent incertain.


“Cette diversité culturelle enrichit

notre compréhension du monde

et nous rappelle l'importance de respecter

et de célébrer les différentes perspectives

et traditions.”


La symbolique des étoiles se reflète dans la façon dont les parents aspirent à ce que leurs enfants soient eux aussi des sources de lumière et d'inspiration dans leur entourage. En leur donnant des noms évoquant les étoiles, ils leur transmettent l'espoir d'une vie épanouissante et brillante où ils pourront accomplir de grandes choses et éclairer le chemin des autres.


Il faut reconnaître que cette symbolique des étoiles peut varier d'une culture à une autre. Dans d'autres contextes, les étoiles peuvent avoir des significations différentes comme la célébrité ou la renommée. Cette diversité culturelle enrichit notre compréhension du monde et nous rappelle l'importance de respecter et de célébrer les différentes perspectives et traditions.


Il est beau de savoir que la symbolique des étoiles remonte bien avant la période arabe et musulmane. Les Byzantins, par exemple, utilisaient déjà l'étoile comme symbole, notamment dans l'iconographie chrétienne où elle représentait souvent la guidance divine.


Afin d’éviter toute controverse religieuse et se concentrer sur les aspects esthétiques, culturels et symboliques, nous nous limiterons à cet exemple historique.


La transmission du symbolisme dans la société musulmane


“Notre religion, qui embrasse la beauté,

accueille avec ferveur lessymboliques

qui ne contredisent pas nos croyances.”


Dans la perspective arabe et musulmane, l'étoile revêt une signification riche et profonde. Elle symbolise les cinq sens humains, évoquant ainsi la puissance organique et corporelle de l'homme. Cette interprétation met en lumière la connexion entre l'homme et l'univers, entre la beauté céleste des étoiles et la beauté intérieure de l'être humain.


C'est dans cette optique que nous souhaitons souligner le caractère universel et non confessionnel de cette symbolique. Au-delà des différences religieuses, nous célébrons la beauté de notre foi et de nos valeurs qui nous rassemblent dans un esprit d'unité et de fraternité.


Les étoiles qui ornent le ciel chaque nuit sont le meilleur guide pour les voyageurs dans les ténèbres de la nuit. Allah (Exalté Soit-Il) proclame : « Et c'est Lui qui vous a assigné les étoiles pour que par elles vous vous guidiez dans les ténèbres de la terre et de la mer. Certes Nous exposons les preuves pour ceux qui savent. » (Al-Anam verset 97). En jetant simplement un coup d'œil à une étoile spécifique, les connaisseurs peuvent déterminer leur direction, pour ceux qui ne sont pas familiers avec les étoiles, la manière la plus simple de s'orienter est de se référer à l'étoile polaire (Polaris), celle qui indique le nord, car elle fait face au pôle nord terrestre et n'est pas affectée par la rotation de la Terre autour de son axe comme les autres étoiles.


Dans notre riche héritage culturel, les étoiles revêtent une symbolique profonde qui s'harmonise avec notre foi musulmane. En effet, notre religion qui embrasse la beauté accueille avec ferveur les symboliques qui ne contredisent pas nos croyances. L'usage des étoiles comme éléments décoratifs, notamment associées au croissant, embellit nos lieux de culte depuis des siècles.


Ces astres célestes enrichissent l'architecture et l'ornementation des demeures consacrées à l'adoration d’Allah. Gravées dans la pierre des minarets et des dômes, elles témoignent de la dévotion et de l'esthétique qui caractérisent notre foi. L’étoile représente les cinq piliers de l’Islam, et le croissant peut symboliser le dernier croissant de lune qui marque le début et la fin du mois lunaire.


Vous pouvez admirer leur splendeur dans les mosquées du monde entier, immortalisées dans notre Magazine IQRA, notamment dans la rubrique « Mosquée du Monde ». Les images illustrant nos articles en sont témoins. De plus, une visite, même virtuelle, dans ces lieux de prière révélera la beauté envoûtante de ces étoiles accompagnées du croissant, un symbole qui mérite à lui seul une exploration approfondie.


L’Étoile, une fabrication identitaire emblématique chez les musulmans du moyen âge


“Lorsque les Turcs ont conquis

Constantinople (aujourd'hui Istanbul)

en 1453, ils ont adopté le drapeau

et le symbole existants de la ville.”


Les musulmans ont hérité de l'utilisation des motifs géométriques dans la décoration des édifices de l'architecture classique, élevant cette pratique à un niveau de complexité qui la transforme en une véritable forme artistique. Cette sophistication dépasse la simple utilisation des matériaux d'ornementation pour s'exprimer à travers des revêtements muraux ornés de pièces de céramique également appelées « zelidje ».


Inutile de parcourir des kilomètres jusqu'à l'Alhambra pour apprécier cet art islamique, une simple visite aux édifices religieux d'Afrique du Nord suffit pour découvrir la récurrence de motifs qui semblent élargir l'espace à l'infini, avec des couleurs harmonieuses qui donnent naissance à des motifs complexes. Ces motifs invitent les visiteurs à les observer à maintes reprises, révélant ainsi une étoile inspirante qui raconte toute une histoire puisant ses origines dans l'Andalousie ou au cœur de la civilisation arabo-musulmane.


Cette étoile, déclinée dans une multitude de combinaisons, tire son origine historique de la rotation des carrés de céramique. Les décors sculptés au Palais du Peuple à Alger illustrent cette histoire, mettant en valeur l'étoile ainsi que d'autres motifs qui l'accompagnent. Bien que cette étoile ne soit pas un symbole religieux pour les musulmans, elle est utilisée sur les emblèmes de certains pays à des fins culturelles ou historiques, de l’Algérie à la Turquie, passant par le Pakistan, la Malaisie et le Maroc, chaque pays lui conférant sa propre signification historique.


Les recherches iconographiques soulignent que ce n'est que sous l'Empire Ottoman que le croissant de lune et l'étoile ont été associés à la culture musulmane. Lorsque les Turcs ont conquis Constantinople (aujourd'hui Istanbul) en 1453, ils ont adopté le drapeau et le symbole existants de la ville. Il est important de ne pas idolâtrer la beauté de l’étoile mais de l’apprécier comme l'une des créations d'Allah.


Dans la tradition, l’étoile s’est également imposée dans le marketing contemporain et a trouvé sa place dans l’histoire des bijoux dans le monde musulman, devenant un moyen d’adopter un style personnel. Des marques renommées ont attribué des significations à travers des collections d’étoiles.



*Article paru dans le n°18 de notre magazine Iqra



 

À LIRE AUSSI :

Récits célestes (n°4) - Le Prophète Houd et la tribu des Aad




Comments


bottom of page