top of page

Récits célestes (n°3) - Le Prophète Noé



« Nous avons envoyé Noé à son peuple, avertis ton peuple avant que leur vienne un châtiment douloureux. Il leur dit : Ô mon peuple, je suis pour vous un avertisseur clair. Adorez Allah, craignez-le et obéissez-moi »


Sourate Nouh, versets 1, 2 & 3


Le prophète Noé (paix soit sur lui) est le troisième Prophète cité dans le noble Coran, le premier à avoir apporter la parole de Dieu à l’humanité. Il a appelé les gens à n’adorer qu’Allah.


Noé avant l’appel prophétique


« Les érudits évoquent la généalogie de Noé (Nouh) (paix soit sur lui), le situant comme un descendant d’Idriss et Seth fils d’Adam, le père de l’humanité (paix soitsur lui) » (Ibn Kathir : Qasas al-Anbiya). Dans le saint Coran, Dieu décrit Noé (paix soit sur lui) comme un serviteur reconnaissant « …Il était certes un serviteur reconnaissant. » (AlIsra-3).


Les spécialistes de l’exégèse expliquent que cette caractéristique souligne son habitude de remercier Dieu pour chaque repas et chaque vêtement. Ils précisent également que Noé, comme les autres prophètes, gagnait sa subsistance par son propre travail en tant qu’artisan charpentier. Quant à la durée de vie de Noé (paix soit sur lui) , les récits ont été transmis des compagnons et des successeurs du Prophète Mohamed (paix et bénédictions soient sur lui) divergent.


Dans ce cas nous nous appuyons sur le texte coranique pour confirmer que Dieu mentionne : « Et en effet, Nous avons envoyé Noé vers son peuple. Il demeura parmi eux mille ans moins cinquante années. Puis le déluge les emporta alors qu’ils étaient injustes. » (Ankabut-14). Il a donc demeuré parmi son peuple neuf cent cinquante ans (950) dans la Dawa.


Peuple de Noé


Le Coran et la sunna prophétique n’ont pas précisé l’emplacement exact du déluge ni où résidait le peuple de Noé. Cela a laissé aux savants et chercheurs la possibilité d’interpréter et de chercher cet emplacement. Ils y en a qui ont suggéré que le peuple de Noé est appelés les fils de «banou Rasib.»


On dit que le peuple de Noé (paix soit sur lui), vivait dans le sud de l'Irak, autour de la ville actuelle de Kufa. Ibn Abbas rapporte que la période entre Adam et Noé (que la paix soit sur eux à était de dix siècles. Après ces siècles, la situation a changé, le culte des idoles s’est répandu. Le Prophète Mohamed (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) nous a enseigné que dix générations séparaient Adam et Noé. Entre les deux époques, des générations ont gardé en mémoire et appliqué des lois enseignées par Adam, adorant Dieu Seul.


Lorsque les hommes vertueux parmi le peuple de Noé (paix soit sur lui) sont mort, satan a inspiré l’érection des statues dans les endroits où ils se réunissaient et de les nommer d'après eux. La plupart ont fini par oublier la raison même de l’existence de ces statues.


Des années après, satan s’est à nouveau manifesté pour que le peuple de Noé finisse par adorer les statues de leurs idoles. Une narration authentique du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) explique les origines de l’idolâtre. Ibn Abbas, le proche compagnon du Prophète, rapporte : « Au départ, les noms (des idoles) étaient ceux d’hommes pieux du peuple de Noé. Et quand ils sont mort l’un après l’autre, le diable suggéra aux gens d’ériger des idoles à l’effigie de ces hommes et de les disposer aux endroits où ces hommes pieux avaient l’habitude de s’asseoir, et de leur donner les noms de ces hommes. C’est donc ce qu’ils ont fait, mais les idoles n’étaient pas adorées comme tel avant que les personnes qui les avaient fabriquées sont mort à leur tour et que l’origine des idoles devienne obscure pour les gens. C’est alors qu’ils se maittent à les adorer. » (sahih al-Boukhari).


La femme de Noé


Il est rapporté que la femme du Prophète Noé n’a pas cru en son époux en tant que prophète de Dieu. Elle est restée une idolâtre, suivant les croyances de son peuple et de sa famille. Elle a même été en lien avec les ennemis de son mari, leur rapportant tout ce qui se passait à la maison. Son obstination l’a finalement menée à sa propre destruction, subissant le même sort que son peuple : la noyade.


Elle est, d’ailleurs, mentionnée dans des versets coraniques. Elle est décrite comme étant parmi les mécréant, ce qui le confirme dans la sourate Tahrim où Dieu dit : « Allah a cité en exemple pour ceux qui ont mécru la femme de Noé et la femme de Lot. Elles étaient sous deux de Nos vertueux serviteurs. Toutes deux les ont trahis. Toutes deux ont donc été punies et elles n’ont trouvé aucun secours contre Allah. Il a été dit :entrez dans le feu, toutes deux, avec ceux qui y rentrent. » ( Al-Tahrim-10).


Les enfants de Noé


Les historiens rapportent qu’ils étaient quatre, trois d’entre eux ont cru en leur père et l’ont suivi : Sam, Cham et Japhet (Yafet). Le quatrième est resté mécréant et a péri dans le déluge. On dit qu’il s’agit de Canaan d’autre mentionne Yam. Ibn Kathir a écrit, « Le quatrième fils, nommé Yam, était mécréant.» Noé était un Prophète et un leader mais aussi un père.


Le cœur serré, il se retourna vers Dieu et dit : « Ô Allah, certes, mon fils fait partie de ma famille, Votre promesse est vérité et Vous êtes Le plus juste des juges. » (Hud, 45). Allah répond à Noé que son fils ne faisait pas partie de sa famille. Sa famille est celle des croyants.


La prédication de Noé


Noé (paix soit sur lui) a été envoyé par Allah à son peuple, avec pour mission de les appeler à l'unicité divine, à consacrer leur adoration à Lui seul et à ne pas associer à Lui dans le culte ni idoles ni faux dieux.


Avec patience, Noé a utilisé toutes les méthodes et les moyens possibles pour appeler son peuple à la guidance et d’abandonner l’idolâtrie. Il les a invités de jour comme de nuit, en privé et en public, tantôt avec douceur tantôt avec fermeté, mais cela n'a pas réussi. Au contraire, leur obstination et leur arrogance ont augmenté, ils lui ont témoigné hostilité et ont tourné en dérision ses paroles.


Malgré cela, le Prophète Noé (paix soit sur lui) n'a jamais cessé son appel. Après cette longue période, seuls quelques-uns ont cru en lui. Ils étaient parmi les plus pauvres de son peuple. Les notables se sont montrés arrogants et ont rejeté ses paroles en disant : « Nous voyons que tu es manifestement dans l’erreur. » (Al-Araf, 60). Malgré cela, il n’a cessé de guider son peuple et de les appeler à adorer Dieu sans partenaire, mais en vain. Perdant espoir en leur rectification, Noé a alors invoqué contre eux Allah.


Le Tout Puissant a répondu à son appel. Allah dit : "Noé nous a appelés, et quel bon auditeur ! Nous l'avons secouru, lui et sa famille, de la grande détresse."(Al-Anbiya-75). Le conflit s’intensifie, les mécréants essayaient de lui faire comprendre que ses alliés étaient miséreux et ne pouvaient cohabiter au sein de la même religion. Le Prophète Noé réagit à leur intimidation avec amabilité et sagesse, qu’il ne pourrait repousser les pauvres et les humbles qui ont répondu à son appel, car ces pieux étaient les invités de Dieu. Finalement, avec le cœur lourd, Noé (paix soit sur lui) réfuta leurs arguments : « Ô mon peuple! Je ne vous demande pas de richesses en retour. Mon salaire n’incombe qu’à Dieu et je ne repousserai point ceux qui croient – ils auront certes à rencontrer leur Seigneur – mais je trouve que vous êtes un peuple ignorant. Ô mon peuple ! Qui me secourra contre (la punition de) Dieu si je les repousse ? Ne réfléchirez-vous donc pas ? Je ne vous dis pas que je détiens les trésors de Dieu ou que je connais l’invisible, et je ne vous dis pas que je suis un ange ! Et je ne dis pas non plus à ces gens, que vos yeux méprisent, que Dieu ne leur accordera aucune faveur – car Dieu connaît mieux ce qu’il y a dans leur âme. (Si je le leur disais), je serais alors certainement du nombre des injustes. » (Hud, 29 et 31).


À la fin, Noé (paix soit sur lui) a compris que les mécréants ne le suivraient pas et a prié Dieu : « Et Noé dit : ‘Ô Allah, ne laisse sur terre aucune âme qui vive parmi les mécréants. Si Vous les laissez (en vie), ils égareront Vos serviteurs et n’engendreront que des ingrats dépravés. » (Noé, 27). Dieu exauça la prière de Son Prophète. Dieu a mentionné l’histoire de Noé (paix soit sur lui) dans plusieurs sourates du Coran. La sourate Noé (Nouh) relate entièrement son histoire avec son peuple. Son histoire est également citée dans les sourates : Al-Shuara (les poètes), Al-Muminun (les croyants), Hud, Al-Anbiya (les prophètes), Yunus, As-Saffat (les rangs), Al-Ankabut (l’araignée) , Al-Araf (les linbes) et dans sourate Al-Qamar (la lune) où il est mentionné que l’heure approche.


L’Arche de Noé, ordre divin


Allah ordonne à Son Prophète de construire une arche et décréta que les mécréants seraient noyés : « Construit l’arche sous Nos yeux et conformément à Notre révélation et ne t’adresse plus à Moi au sujet des injustes, car ils vont être noyés. » (Hud, 37)/ Noé a choisi un endroit éloigné de la ville et de la mer, au sommet d’une colline. Il a commencé la construction l’arche dès que Dieu l’a ordonné, en suivant ses instructions.


Pendant ce temps, son peuple de Noé ont continué à faire preuve d'injustice, à se moquer de lui à cause de l’emplacement, à l'insulter, le traitant de fou et à lui faire du mal jusqu'à ce que son sang soit versé. La construction de l'arche a traversé plusieurs étapes. Le Prophète a reçu l’ordre de cesser.


Noé (paix soit sur lui) l'a construit en trois parties : inférieure, milieu et supérieure. La partie inférieure était destinée aux animaux, la partie du milieu aux humains et la partie supérieure aux oiseaux.


Une fois l’arche achevée, lors d’un jour de tempête, Noé (paix soit sur lui) a reçu l'ordre d’embarquer avec ceux qui avaient cru, ainsi que deux de chaque espèce animale, comme Dieu lui avait commandé, pour les sauver. Allah décréta : « Nous lui avons révélé : construis l’arche sous nos yeux et Notre inspiration. Puis lorsque Notre commandement viendra et que le four se met à bouillonner, introduis-y un couple de chaque espèce, ainsi que ta famille, sauf ceux contre qui la sentence a été prononcée, et ceux qui ont cru. Et ceux qui ont cru avec lui étaient peu nombreux » (AlMuminun-27). Dieu a envoyé le déluge engloutissant ceux qui ont rejeté la vérité et fait preuve d'orgueil furent noyés, ne laissant aucune trace de leur existence.


Fin du déluge


« Et il fut dit: "Ô terre, absorbe ton eau! Et toi, ciel, cesse de pleuvoir".

L'eau baissa, l'ordre fut exécuté,

et l'arche posa sur le Joudi, et il fut dit :

"Que disparaissent les gens injustes". »


Sourate Hud, verset 44


Après avoir libéré les animaux, les oiseaux et les insectes pour qu’ils se disperssent sur terre, la famille de croyante de Né descendit de l’arche, Noé s’inclina au sol. À partir de ce moment, le coran et le Prophète Mohamed (paix et bénédictions soient sur lui) cessent de parler de lui.


La seule chose que nous savons , c’est qu’au moment de sa mort, il a appelé ses fils et leur a rappelé qu’ils n’adoraient que Dieu. Dans un hadith, le Prophète (paix et bénédictions soient sur lui) dit : « Lorsque la mort s’approcha du messager de Dieu, Noé, il appela ses fils et leur dit : « Je vous donne un conseil très important. En fait, je vous commande deux choses et vous mets en garde contre deux autres. Je vous enjoins de croire qu’il n’y a pas d’autre divinité à part Dieu et que si les sept cieux et les sept terres étaient disposés sur un côté d’une balance et que les mots « il n’y a pas d’autre divinité à part Dieu » étaient disposés sur l’autre côté, ceux-ci pèseraient plus lourd que les premiers.Et je vous mets en garde contre le fait d’attribuer des associés à Dieu et contre l’arrogance. » (sahih al-Boukhari)


Les enseignements de l’histoire du Prophète Noé


L’histoire du Prophète Noé (Nouh) (paix soit sur lui) dans l’Islam enseigne des valeurs telles que la foi, la persévérance, l’obéissance à Dieu, la responsabilité, les conséquences de l’incrédulité, la patience devant l’oppression et la miséricorde divine. D’ailleurs, il y a des leçons à tirer, dont voici quelques-unes :

  • L’importance de la foi et de la persévérance : Noé a été confronté à un rejet massif de son message, mais il est resté patient et déterminé.


  • L'importance de l'obéissance à Dieu : Noé a suivi les commandements d'Allah sans hésitation, y compris la construction de l'arche, même lorsque cela semblait irrationnel aux yeux des autres.

  • La récompense de la confiance en Dieu : Noé a été récompensé pour sa confiance en Dieu et son obéissance en étant sauvé du déluge, ainsi que sa famille et ceux qui ont cru en lui.

  • Les conséquences de l'incrédulité et de l'oppression : Le déluge qui a détruit les mécréants du peuple de Noé est un rappel des conséquences de l'incrédulité et de l'oppression envers les prophètes et les croyants.

  • La miséricorde divine : Malgré la punition infligée au peuple de Noé, la miséricorde divine est également mise en évidence par le sauvetage de Noé et de ceux qui ont cru en lui.



*Article paru dans le n°16 de notre magazine Iqra



 

À LIRE AUSSI :


Comments


bottom of page