top of page

Lumière et lieux saints, à la découverte des mosquées du monde (n°5) - Cheraman Juma Masjid



Au sein de l'éclat séculaire du Kerala, là où les vents susurrent des récits anciens et où les palmiers s'adonnent à une danse rythmée par la mer d'Arabie, se dresse imposante la Cheraman Juma Masjid. Ce sanctuaire de piété, dont les assises remontent au sable du VIIe siècle, transcende sa simple identité de mosquée. Il incarne une poésie minutieusement gravée dans la pierre, une mélodie silencieuse qui résonne à travers les époques.


UN SONGE


Les Échos d'un Rêve Royal se mêlent à l'histoire, tissant l'éthéré songe du roi Cheraman Perumal, souverain des terres caressées par le soleil. Un rêve où la lune, divinement partagée en deux, éclaire les rivages du destin. Les astrologues restent silencieux, mais les marchands arabes, empreints de leur sagesse millénaire, déchiffrent le message des étoiles. Un appel du Prophète (que la prière et le salut soient sur lui), porté par le souffle des vents orientaux. Guidé par la lueur de ce songe, Cheraman Perumal hissa les voiles en direction de La Mecque. Là, au cœur des replis du désert, il accueillit l'islam dans son cœur. Tombé malade à Dhofar, à Oman, son dernier souffle portait les prières d'une conversion sacrée. Des lettres, délicates comme des pétales, prescrivaient le respect envers ceux qui répandraient la lumière de l'islam. Parmi eux, Malik Bin Dinar, le Ghazi qui érigea la première mosquée à Kodungaloor.


HARMONIE IMMUABLE DANS LA PIERRE ET L’HUILE


De ses cendres émergea Malik ibn Dinar, porteur de lettres sacrées et architecte de la première mosquée. À travers les vents de l'histoire, ce lieu saint survécut à des rénovations et reconstructions, bravant même la désolation causée par les lames portugaises en 1504. Tel un tableau récemment restauré, il retrouve son éclat originel, préservant l'essence de ses origines.


Cette merveille temporelle connut des rénovations, des réveils à chaque siècle. La mosquée, dévoilant son visage d'antan à travers une réplique miniature, porte l'histoire en ses murs. La lampe à huile, gardienne silencieuse des éons, émet une lueur chaleureuse. Des fidèles de toutes confessions déposent des offrandes, tissant un mélange parfumé d'unité dans l'air sacré. Les sculptures délicates sur le minbar, les sermons prononcés sous le dôme, chaque coin de la mosquée résonne avec la mémoire des siècles. Au milieu de ces arabesques intemporelles, la mosquée de Cheraman transcende sa simple existence en tant qu'édifice religieux. Elle devient un tapis tissé avec les fils de la foi, accueillant toutes les nuances de la vie.


L’ÉCHO DU CALLIGRAPHE ET LA ROMANCE DES ÉTOILES


Les lettres arabes sur les murs récitent l'histoire d'un roi, d'un rêve, d'une conversion. Là où le calligraphe du temps a immortalisé la romance des étoiles, Cheraman Juma Masjid se dresse comme une symphonie de pierre. Au cœur du Kerala, elle porte en elle la sagesse des cieux et les murmures de la mer.


En cette demeure sacrée, la tradition danse avec le vent, accueillant non seulement les pèlerins du monde, mais aussi les rêves des éternités. La Mosquée de Cheraman, bien plus qu'un édifice de prière, devient la plume dorée qui écrit l'histoire de l'harmonie dans la calligraphie du temps immuable.




 

À LIRE AUSSI :

Comments


bottom of page