top of page

Focus sur une actualité de l’islam et des musulmans (n°2) - Fin des imams « détachés » : la Grande Mosquée de Paris s’ajuste



En réponse à l'annonce du Président de la République, Emmanuel Macron sur la fin des imams « détachés » en France, faite à Mulhouse il y a quatre ans, le 18 février 2020, la Grande Mosquée de Paris a pris des mesures significatives. Nous comptions la présence, en France, de 300 imams « détachés », dont 120 imams algériens «détachés» à la Grande Mosquée de Paris et sa fédération par le ministère algérien des Affaires religieuses et des Wakfs, pour une durée de quatre ans, auxquels s'ajoutent 150 venant deTurquie et 30 du Maroc.


Confirmant la décision présidentielle, le ministre de l'Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin a informé le 29 décembre 2023 que la France n'acceptera plus de nouveaux imams «détachés» à partir du 1er janvier 2024. Après le 1er avril 2024, les imams «détachés» déjà présents sur le territoire ne pourront plus maintenir ce statut, comme précisé dans un courrier aux ambassadeurs des pays concernés.


Pour s'ajuster à ces nouvelles conditions, la Grande Mosquée de Paris a réagi de manière proactive dès la fin de l'année 2020. Elle a réorganisé les programmes de formation des imams et aumôniers de son École nationale Ibn Badis, décentralisant son Institut dans six annexes à travers le territoire national.


Ces ajustements ont porté leurs fruits, avec 58 nouveaux diplômés sortis des annexes de Paris, Lille, Marseille et Istres en novembre dernier, démontrant ainsi toute la réactivité de la Grande Mosquée face à cette nouvelle réalité et au grand défi qu’il représente pour l’avenir du culte musulman dans notre pays.


LE 18 NOVEMBRE 2023, CÉRÉMONIE DE REMISE DES DIPLÔMES D’IMAM ET DE MOURCHIDATE À NOS ÉTUDIANTS DE LILLE


 

À LIRE AUSSI



Comments


bottom of page