top of page

Focus sur une actualité de l’islam et des musulmans (n°3) - Langue française : nos imams relèvent de défi



Depuis quelques années, les imams de la Grande Mosquée de Paris ont relevé le défi de faire un usage plus grand de la langue française, et de s’y perfectionner.


C’est l’orientation du Recteur qui travaille d’arrache-pied avec les ministres du culte pour qu’ils maîtrisent pleinement la langue de Molière.


En effet, depuis plusieurs années, les imams de la Grande Mosquée de Paris et de sa fédération nationale prêchent en arabe et en français. L’objectif est important : leur message doit être compris par les fidèles qui viennent très nombreux effectuer la prière collective du vendredi. Fréquemment, les imams introduisent aussi des éléments de l’histoire de France et de sa culture pour illustrer leurs propos religieux.


La langue française est aujourd’hui un instrument de communication vital pour l’imam, non seulement pour le prêche mais également pour échanger avec les fidèles qui viennent solliciter conseils et recommandations, et pour interagir avec la société française dans son ensemble.


La langue française a toute sa place au sein de notre formation des imams, mourchidates et aumôniers, conjointement à la langue arabe, dont la maîtrise permet une meilleure compréhension des textes sacrés.


En plus de la langue française, les imams suivent certaines formations universitaires. Ils se sont notamment inscrits en nombre au nouvel Institut français d’Islamologie (IFI) pour des études plus approfondies de leur religion. Ainsi, les imams sont conscients du rôle qu’ils doivent jouer dans une société sécularisée, et travaillent en conséquence.



 

À LIRE AUSSI :

Focus sur une actualité de l'islam et des musulmans (n°2)- Fin des imams « détachés » : la Grande Mosquée de Paris s’ajuste


Comments


bottom of page