top of page

Focus sur une actualité de l’islam et des musulmans (n°6) - Le Ramadan : une opportunité économique globale



Au fil des dernières décennies, la pratique du culte musulman a malheureusement souvent été liée à des stigmatisations, des préjugés et des manœuvres politiques. Les actes isolés de quelques individus extrémistes ou les informations erronées propagées par des intérêts opportunistes ont trop souvent obscurci la réalité positive et enrichissante de cette foi. Alors que nous entamons le mois béni de Ramadan, il est crucial de rappeler non seulement l'importance spirituelle de cette période pour les croyants musulmans, mais également les avantages économiques qu'elle apporte aux économies mondiales.


À la suite du récent Sommet global du halal en Turquie, il est désormais plus évident que jamais que le halal dépasse largement sa simple définition en tant que label alimentaire. Ce marché, estimé à 7 000 milliards de dollars aujourd'hui, devrait atteindre les 10 000 milliards dans les cinq prochaines années, représentant l'un des secteurs à la croissance la plus rapide avec une augmentation annuelle de 7 à 8 %. Cette croissance est alimentée non seulement par l'augmentation de la population musulmane et son niveau de vie accru, notamment en Afrique, mais aussi par une demande croissante de produits halal. Paradoxalement, les principaux exportateurs de produits halal ne sont pas principalement des nations musulmanes.


Le Brésil, par exemple, se situe en tête avec ses exportations de viande, alors que les pays à majorité musulmane ne sont pas inclus dans le top cinq des exportateurs. Le halal a également investi d'autres domaines que l'alimentation, y compris le tourisme. Le tourisme dit “halal”, qui prend de l'ampleur, propose des services en accord avec les principes musulmans, tels que la fourniture de nourriture halal, l'absence d'alcool, des indications de la direction de La Mecque dans les chambres d'hôtel, etc.


Des destinations touristiques comme Tokyo, au Japon, proposent désormais des guides pour aider les voyageurs musulmans à trouver des services conformes à leurs croyances, attirant ainsi environ 10 % des voyageurs mondiaux. Cependant, le tourisme halal ne vise pas uniquement les musulmans. Les acteurs de ce secteur cherchent également à attirer les non musulmans en mettant l'accent sur des aspects tels que la durabilité, le recyclage et le zéro déchet, élargissant ainsi leur clientèle.


De plus, le halal s'étend également aux produits cosmétiques, non seulement en tant que produits liés aux musulmans, mais aussi en tant que produits respectueux de l'environnement. La certification halal est utilisée pour garantir des produits sans produits chimiques et respectueux de l'environnement, favorisant ainsi les échanges commerciaux dans les nations à forte population musulmane. Dans cette dynamique mondiale du halal, la France, avec sa population musulmane significative et son potentiel économique, pourrait jouer un rôle majeur en tirant parti de cette opportunité économique et en favorisant une société inclusive.


Un atout aussi pour la France ?


Cette année, le mois de Ramadan en France, comme partout dans le monde, est une période de jeûne et de prière pour des millions de fidèles. Mais il est également crucial de reconnaître que le Ramadan incarne un facteur de croissance dans plusieurs secteurs du commerce.


Selon une récente étude de l'IFOP, environ 71% des quelques 5 millions de musulmans résidant en France observeront le Ramadan cette année. Cette observation se traduit par une augmentation significative des dépenses de consommation. En effet, les chiffres montrent que les dépenses des ménages musulmans peuvent doubler pendant ce mois sacré, représentant ainsi une dépense totale d'environ 400 millions d'euros.


De plus, l'émergence de la consommation "halal" ou "éthique musulmane" a eu un impact majeur sur l'économie française. Cette industrie est évaluée à près de 5 milliards d'euros par an, incitant des grandes enseignes comme Casino à investir dans des supérettes dédiées spécifiquement à cette clientèle. L'ouverture prévue d'une vingtaine de ces supérettes à travers le pays témoigne de l'importance croissante de ce marché.


Il est également essentiel de souligner que la contribution économique des musulmans ne se limite pas à la consommation. De nombreux membres de la communauté musulmane en France sont des entrepreneurs prospères, des professionnels qualifiés et des travailleurs dévoués qui contribuent de manière significative à la croissance économique et à la création d'emplois.


Malgré ces contributions positives, les musulmans de France continuent de faire face à des préjugés et à des discriminations. Il est bien évidement crucial de reconnaître que l’Islam, comme chaque religion, comporte des extrémistes et des ignorants qui déforment et ternissent son noble message et qu’il faut les combattre sans hésitation. Cependant, se focaliser exclusivement sur ces minorités bruyantes revient à occulter les nombreuses contributions positives des musulmans à la société y compris sur le plan économique.



 

À LIRE AUSSI :

Comments


bottom of page