top of page

Focus sur une actualité de l’islam et des musulmans (n°9) - La Omra durant Ramadan : afflux de pèlerins à Médine et La Mecque



Ibn Abbas rapporte que le Prophète (que la paix et les bénédictions soient sur lui) a dit à une femmes de Ansar (rapporté par AlBukhari et Muslim) : « Qu’est-ce qui t’a empêché de faire le Hajj avec nous ? Elle répondit : nous n’avions que deux chameaux, son mari et son fils ont fait le Hajj avec un chameau, laissant le deuxième pour nous, avec lequel nous abreuverions la terre. Le Prophète lui dit : "Quand le Ramadan arrive, fais la Omra, car la Omra pendant le Ramadan équivaut à un Hajj" ». Dans une autre version de Muslim : "à un Hajj avec moi".


La Omra de Ramadan : un voyage spirituel d’excellence


Des millions de fidèles convergent vers les terres saintes pendant le mois béni de Ramadan, formant la plus grande assemblée humaine dans les deux saintes mosquées après la saison du Hajj. Année après année, le nombre de pèlerins augmente de manière exponentielle durant cette période, grâce aux plans d’expansion mis en œuvre par le Royaume d’Arabie Saoudite, alimentant le désir de cette grande récompense.


La densité des pèlerins s’accroit encore considérablement pendant les dix dernières nuits du mois béni de Ramadan, car beaucoup préfèrent accomplir leur Omra durant ces nuits sacrées, bénéficiant ainsi de la récompense accrue de leurs actes, honorés par le temps et le lieu.


Selon le ministre saoudien du Hajj et de la Omra, Tawfiq Al-Rabiah, et rapporté par le site aljazeera.net : "le nombre de pèlerins a atteint 13,55 millions lors du dernier Ramadan, grâce aux facilités accordées, marquant ainsi la plus forte augmentation de l'histoire des pèlerins en provenance de l'étranger, avec une augmentation estimée à 5 millions de pèlerins, soit une hausse de 58%".


A cet effet, le gouvernement saoudien a dressé un plan visant à augmenter la capacité d'accueil des invités du Miséricordieux à 30 millions de pèlerins et 5,4 millions de pèlerins pour les Hajj d'ici 2030, selon la même source.


Dans un souci de réduire la congestion pendant le mois béni de Ramadan, le ministère saoudien du Hajj et de la Omra a annoncé qu'il ne serait pas possible d'obtenir des autorisations pour effectuer la Omra plus d'une fois pendant ce mois béni. Il a souligné que le fait de se contenter d'accomplir la Omra une seule fois durant Ramadan comporte de nombreux avantages.


Le ministère saoudien a également souligné, dans un communiqué, que la limitation à une seule Omra pendant Ramadan vise à alléger la congestion, à offrir des opportunités à d'autres pèlerins, à favoriser la collaboration en matière d'organisation, et à faciliter les démarches pour les musulmans.


Mekkah et Médina, deux lieux de convergence et d’unité spirituelle


Dans les deux saintes Mosquées de La Mecque et de Médine, se croisent et se rassemblent des millions de croyants de toutes origines, de toutes couleurs. Ces lieux saints accueillent à la fois les pèlerins accomplissant le Hajj et les fidèles effectuant la Omra, tous unis par la profession de la foi en l’unicité de Dieu et en la prophétie de Mohamed (que la paix et les bénédictions soient sur lui.


La déclaration sacrée « Il n’y a a de divinité digne d’adoration qu’Allah et Mohamed est le messager d’Allah » résonne dans les cœurs des croyants et réunit les musulmans du monde entier. Leur cri, « Labayka Allahoumma Labayk » (me voici, ô Allah, me voici), résonne dans l’atmosphère chargée d’émotion, symbolisant leur dévotion et leur soumission totale à Dieu.


C’est dans cette unité de foi et de dévotion que les pèlerins se réunissent, transcendant les barrières linguistiques, culturelles et ethniques pour partager une expérience spirituelle inoubliable et renforcer leurs liens avec leur Créateur.


L’atmosphère du Ramadan à la Grande Mosquée de Paris


Comme chaque année, la Grande Mosquée de Paris se métamorphose en un havre de spiritualité et de communion pendant le mois béni de Ramadan. Les fidèles affluent vers ce lieu emblématique pour vivre l’expérience unique de ce mois béni. La mosquée offre une atmosphère de piété et de communion qui rappelle les sanctuaires sacrés de l'islam.


Les bureaux des imams sont ouverts pour offrir des conseils spirituels et religieux aux croyants qui cherchent à approfondir leur pratique et leur compréhension de l'islam.


Chaque jour, au coucher de soleil, la mosquée s’anime avec l’arrivée des fidèles venus rompre leur jeûne collectivement. Une ambiance chaleureuse et conviviale règne alors que les fidèles partagent leurs repas et échangent des histoires sur leur journée de jeûne.


Malgré la distance physique par rapport aux lieux saints de l'islam, la Grande Mosquée de Paris devient un point de convergence pour les musulmans de différentes origines, partageant une expérience spirituelle commune pendant le mois béni du Ramadan. C'est un moment de communion et de réflexion, où les liens de fraternité et d'unité se renforcent au sein de la communauté musulmane locale.


Au cours des dix derniers jours de Ramadan, la Grande Mosquée de Paris permet aux fidèles de cheminer spirituellement vers la Nuit du Destin (Laylat al-Qadr), celle nous remémorons le début de la Révélation. Ces dix dernières nuits sont considérées comme les plus importantes du Ramadan, et il est recommandé de consacrer ce temps à la prière, à la réflexion et à la recherche de cette nuit bénie où les actes de dévotion sont multipliés.



 

À LIRE AUSSI :

Comments


bottom of page