top of page

Lumière et lieux saints de l'islam, à la découverte des mosquées du monde (n°14) - Djamaa Ketchaoua



Dans les ruelles labyrinthiques de la vieille ville d'Alger, où les ombres du passé dansent au rythme des souffles du vent, se dresse la mosquée Ketchaoua, vestige majestueux d'une époque révolue mais jamais oubliée. Son histoire, comme un poème envoûtant, se déroule à travers les âges, imprégnée de tragédies, de résilience et de rédemption.

Un demi-millénaire d’existence


Fondée en 1436, cette merveille architecturale incarne l'union subtile entre les influences romano-byzantines et algériennes, érigeant ses minarets vers les cieux comme des sentinelles de la foi. Située au cœur même de la Casbah d'Alger, cette mosquée fut depuis ses origines un phare spirituel, attirant les âmes assoiffées de sagesse et de transcendance.


La mosquée connut plusieurs rénovations au fil des siècles, chaque pierre ajoutée à son édifice portant les empreintes des artisans qui l'ont façonnée avec amour et dévotion. Mais c'est au XVIIIe siècle, sous le règne éclairé du dey Hassan, que la mosquée revêtit son allure actuelle, mêlant avec grâce les influences ottomanes, espagnoles et françaises dans un tableau d'une beauté saisissante.


La perfection divine à travers ses détails


Les contours de la Mosquée Ketchaoua évoquent un récit envoûtant, avec ses terrasses en cascades embrassant la pente du terrain, chaque niveau dévoilant un trésor architectural unique. À l'entrée, une cour extérieure baignée de lumière, où le murmure de la fontaine en marbre blanc danse en harmonie avec les motifs géométriques sculptés dans la pierre, offrant un sanctuaire de purification avant l'élévation spirituelle.


Le deuxième niveau, le cœur vibrant de la mosquée, accueille les fidèles dans une salle de prière majestueuse, ornée de mosaïques céramiques aux teintes chatoyantes. Les murs résonnent des versets sacrés du Coran, calligraphiés avec une grâce infinie, tandis que les motifs floraux et géométriques invitent les âmes à contempler la perfection divine à travers chaque détail.


Enfin, la terrasse, perle sur le diadème de la mosquée, s'ouvre telle une fenêtre sur l'âme d'Alger, offrant aux visiteurs une vue panoramique où les vagues du temps se mêlent aux embruns du présent. Jadis lieu de recueillement pour les femmes, elle est désormais un espace de contemplation ouvert à tous, rappelant la dimension universelle de la spiritualité qui transcende les barrières terrestres.



Face aux épreuves


L’histoire tumultueuse de la mosquée Ketchaoua fut marquée par des épreuves déchirantes. En 1832, sous le joug oppressant de la colonisation française, elle fut arrachée à sa vocation première, ses murs empreints de piété devenant témoins silencieux des souffrances infligées par l'assaut impitoyable des forces étrangères. Convertie de force en église, puis en cathédrale, elle fut contrainte de dissimuler sa véritable essence sous le masque du culte catholique.


Pourtant, même dans les ténèbres de l'oppression, l'esprit indomptable de la mosquée Ketchaoua ne fut jamais éteint. Telle une fleur courageuse poussant à travers les fissures du béton, elle a conservé sa dignité et sa grandeur, attendant patiemment l'aube de la libération.


Et cette aube arriva en 1962, lorsque l'Algérie recouvra enfin son indépendance. La mosquée Ketchaoua, libérée de ses chaînes, ouvrit à nouveau ses portes aux fidèles, témoignant ainsi de la résilience et de la détermination du peuple algérien à préserver son héritage spirituel.

Aujourd'hui, après des années de restauration minutieuse financées par la générosité du gouvernement turc, la mosquée Ketchaoua se dresse à nouveau dans toute sa splendeur, prête à accueillir les croyants dans un sanctuaire de paix et de méditation. Les chants des muezzins résonnent à nouveau dans ses murs, rappelant aux fidèles l'importance de rester fidèles à leurs traditions et à leur foi, malgré les tempêtes de l'histoire.


Dans la lueur douce du crépuscule, la mosquée Ketchaoua se dresse comme un phare spirituel, guidant les âmes égarées vers la lumière de la vérité et de la piété. Son histoire, marquée par les vicissitudes du temps, reste un rappel poignant de la résilience et de la persévérance du peuple algérien, dont la foi inébranlable brille comme un joyau précieux dans les ténèbres de l'adversité.




 

À LIRE AUSSI : 




Commentaires


bottom of page