top of page

Regard fraternel (n°14) - La prière pour les chrétiens et les musulmans : quelle relation entre Dieu et les hommes?



Le 30 avril 2024, notre imam Cheikh Khaled Larbi était invité par l’association des Groupes Bibliques Universitaires de France pour une soirée de débat (Forum Veritas), à l’Institut Biblique de Nogent-sur-Marne, sur le thème de la prière dans les traditions chrétiennes et musulmanes, aux côtés de Chawkat Moucarry, docteur en science des religions.

Retrouvez ci-après le texte de son intervention.


Il faut savoir honorable assistance que la prière constitue l'un des piliers essentiels de l'Islam, étant le fondement même de la préservation de la foi. Celui qui la maintient a préservé son lien avec la divinité, tandis que celui qui la néglige a écarté et compromis une part importante de ses bonnes actions. Ainsi, la dimension spirituelle de chaque individu est étroitement liée à sa pratique de la prière, car elle symbolise l'union intime entre le fidèle et son Créateur Suprême.


Au Jour du Jugement, le premier examen portera sur la qualité et la régularité de ses prières, car elles incarnent le cœur de la relation entre l'homme et Dieu. Selon les enseignements rapportés, le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) a souligné que la prière est l'acte primordial pour lequel l'homme sera jugé. Si elle est accomplie avec dévotion et dans son intégralité, alors l'homme a atteint le succès et la béatitude, mais s'il en vient à manquer à ses devoirs, il subira l'échec et la perte. En cas de défaillance dans l'accomplissement de ses obligations rituelles, Dieu offrira l'opportunité à son serviteur de compenser ses manquements par des actes volontaires.


Ainsi, le sort de toutes les autres actions de l'individu sera scellé en fonction de son engagement envers la prière. Le Prophète (paix et bénédictions soient sur lui) a dit : "Le premier acte pour lequel l'homme sera interrogé le Jour du Jugementsera ses prières". Elle fut également l'une de ses dernières recommandations, car avant sa mort, il a dit : "La prière, la prière, et ce que vos mains possèdent". Il a également dit : "La tête de l'Islam est la prière, son pilier est la prière, et son summum est le jihad dans le chemin d'Allah". Allah le TrèsHaut a mentionné la prière à maintes reprises dans Son Noble Livre, en disant : "Et accomplissez la prière" (Sourate Al-Baqara, verset 43), et dans d'autres versets qui soulignent son importance et son éminence. Allah a mentionné la prière et les endroits où elle est accomplie, notamment en groupe dans les mosquées et les lieux de culte, car Il a fait de la terre un lieu de prosternation et de purification.


Ainsi, l'homme reste connecté à son Seigneur où qu'il soit, afin de réussir dans ce monde et dans l'au-delà. Allah a dit à leur sujet : "Dans des maisons qu'Allah a permis d'élever, où Son nom est invoqué ; Le glorifiant matin et soir, des hommes que ni le négoce ni le troc ne distraient de l'invocation d'Allah, de l'accomplissement de la prière et du paiement de l'aumône. Ils redoutent un jour où le coeur et mes regards seront bouleversés, a fin q u'Alla h les récompense par la meilleure de leurs actions et leur accorde plus encore de Sa grâce. Et Allah attribue Ses dons à qui Il veut sans compter" (Sourate An-Nur, versets 36-38).


Le Prophète (paix et bénédictions soient sur lui) a dit : "Celui qui la préserve, elle lui sera une lumière et un salut le Jour du Jugement". Abdullah ibn Mas'ud a dit : "Celui qui souhaite rencontrer Allah demain en tant que musulman, qu'il veille à maintenir ces prièreslà où ellessont proclamées". Par conséquent, la prière en congrégation surpasse la prière individuelle de vingt-sept degrés, et le Prophète (paix et bénédictions soient sur lui) était connu pour surveiller attentivement les fidèles pendant la prière. Cela découle de sa certitude et de sa connaissance de l'élévation de leur lien avec leur Seigneur lorsqu'ils se rassemblent pour prier, une élévation qui dépasse de loin celle de la prière individuelle.


Il était habituel pour le Prophète (paix et bénédictions soient sur lui) de surveiller attentivement les fidèles lors des prières en congrégation. Allah les a élevés comme la meilleure communauté, destinée à guider les autres vers le bien et à les éloigner du mal, tout en maintenant la prière, une responsabilité majeure pour ceux qui manquent d'humilité.


Ceux qui prient sans être absorbés par la mention de leur Seigneur dans chacun de leurs mouvements et de leurs pauses pendant la prière. Car chaque mouvement et chaque moment de quiétude dans la prière est imprégné de la mention de Dieu, permettant ainsi à l'adorateur de rester en communion constante avec son Seigneur, détaché des distractions et des tentations de ce monde. Cette prière des humbles, le Prophète (paix et bénédictions soient sur lui) l'a demandée à Bilal, son muezzin, comme un réconfort, disant : "Apaise-nous par elle, ô Bilal". Ainsi, une bonne nouvelle pour ceux qui prient avec humilité, et un avertissement sévère pour ceux qui négligent leur prière et qui sont insouciants, ceux qui négligent d'aider ceux dans le besoin.



*Article paru dans le n°18 de notre magazine Iqra



 

À LIRE AUSSI :

Regard fraternel (n°13) - Madrid ou Mağrīṭ

コメント


bottom of page