top of page

Lumière et lieux saints de l'Islam, à la découverte des mosquée du monde (n°16) - La mosquée Hassan Pacha d'Oran



Dans le cœur battant d'Oran, la mosquée Hassan Pacha se dresse telle une sentinelle silencieuse, un témoignage vivant des époques révolues, des éclats de la foi et des murmures des siècles passés. Elle est plus qu'une simple structure de pierre ; elle est l'âme de la cité, un havre de spiritualité où le temps semble suspendre son vol.


Érigée en 1796, sous le règne bienveillant du bey Mohamed El Kebir, cette mosquée fut un projet ambitieux initié par le Pacha Baba Hassan d'Alger. Sa construction, financée par la rançon de captifs, symbolise l'union et la solidarité d'une communauté en quête de paix et de liberté. À travers les âges, elle a été le foyer d'éminents savants et imams, tels que cheikh sidi Mohamed Essani el Mehadji et le mufti Hassan Boulahbal, qui ont illuminé les cœurs par leurs enseignements.


Sous le joug colonial, elle a été le symbole de la résilience du peuple d'Oran, résistant aux affronts de l'histoire. Restituée au culte musulman en 1833 sur ordre du général Desmichels, elle est devenue le phare spirituel de la ville, reflétant la foi inébranlable de ses fidèles. La mosquée Hassan Pacha se présente comme une œuvre d'art vivante, une fusion harmonieuse entre les styles architecturaux ottoman et local. Cette alliance des influences, tout en finesse et en élégance, en fait un symbole éclatant de la richesse culturelle de l’Algérie.


Son minaret, d'une beauté indéfectible, est un véritable chef-d'œuvre de l'architecture ottomane. De forme octogonale, il s'élance avec une noblesse indéniable vers les cieux, rappelant les minarets des grandes mosquées d'Istanbul. Ses parois sont ornées de motifs raffinés, des arabesques minutieusement ciselées évoquant les splendides mosaïques qui ont jadis orné les palais et les demeures sacrées de l'empire ottoman. Quant à la salle de prière, elle est le cœur battant de la mosquée, un sanctuaire de paix et de sérénité. Son dôme central, majestueux et imposant, est entouré de petits dômes, créant une constellation d'édifices sacrés. À l'intérieur, les murs, marqués par le temps mais toujours vibrants de spiritualité, résonnent des murmures des fidèles en prière. La lumière, douce et tamisée, se faufile à travers les fenêtres, créant une atmosphère propice à la méditation et au recueillement, où chaque rayon semble porter un message de paix et de sérénité.


La porte d'entrée de la mosquée est une œuvre d'art à part entière. Ses ciselures sont une célébration de la beauté et de la piété. Les rosaces délicates, les palmettes minutieusement ouvragées et les versets coraniques gravés avec précision évoquent la grandeur de la foi et la profondeur de la tradition islamique. Chaque détail, chaque motif, est un écho de la splendeur et de la complexité de l'art islamique, guidant le visiteur avec délicatesse et respect vers la cour intérieure, un espace paisible en forme de croissant.


Cette cour intérieure, ornée d'un bassin en marbre blanc pour les ablutions, est un havre de fraîcheur et de sérénité. Le croissant qui la délimite est un symbole puissant de l'islam, évoquant la lune, guide nocturne des âmes cherchant la spiritualité. Elle offre un moment de pause et de réflexion, où le visiteur peut se ressourcer, loin du bruit du monde extérieur, et se reconnecter à l'essence même de la foi.


En essence, la mosquée Hassan Pacha est bien plus qu'un édifice architectural ; elle est un trésor spirituel et culturel, un lieu où l'art, la foi et l'histoire se croisent et se magnifient mutuellement, offrant à ceux qui la visitent une expérience inoubliable et profondément enrichissante.


Malgré les effets du temps, la mosquée Hassan Pacha conserve sa splendeur et son allure majestueuse. Classée monument historique en 1952, elle mérite une restauration à la hauteur de son prestige, car la mosquée Hassan Pacha n'est pas qu'un simple monument, mais un symbole vivant de la spiritualité et de l'héritage culturel de la ville. Elle est le reflet de l'âme d'Oran.


En contemplant la mosquée Hassan Pacha, l'esprit du visiteur s'élève, emporté par le doux murmure des siècles. Il se trouve transporté dans un voyage à travers le temps et l'espace, un périple spirituel où chaque pierre raconte une histoire, où chaque rayon de lumière porte un message de sagesse.



 

À LIRE AUSSI : 


Comentarios


bottom of page